presentation de l'aikido

PRESENTATION

L'Aïkido "Voie de l'harmonie des énergies", fondé par Morihei UESHIBA, se compose, pour l'essentiel, de techniques de défense à mains nues utilisant la force de l'adversaire, ou plutôt son agressivité et sa volonté de nuire. Ces techniques visent non pas à détruire l'adversaire, mais à réduire sa tentative d'agression à néant.

Toutes les techniques visent au contrôle de l'adversaire en l'amenant à une chute ou à une immobilisation. L'AÏKIDO peut être considéré comme la concrétisation du concept de légitime défense : une réaction proportionnée et immédiate à une situation d'agression. Il s'agit de canaliser le mouvement, la vitesse et la force de l'adversaire, de les utiliser sans rentrer en opposition avec eux.

 Conformément à cette logique, il n'existe pas de compétition d'AÏKIDO...

 Il est pratiqué par des femmes et des hommes de toutes tailles et âges. Le but de la pratique est de s'améliorer, de progresser, de s'assouplir dans la bonne humeur en respectant l'intégrité physique de chacun.

Pour des raisons pédagogiques, les mouvements sont montrés avec une grande amplitude. Ils peuvent se raccourcir  au fur et à mesure de la progression. L'AÏKIDO permet de se préparer à gérer plusieurs attaques simultanées.

Le premier Dojo créé par Maître UESHIBA s'appelle l'AÏKIKAI et se trouve toujours à TOKYO,  dans le quartier de SHINJUKU. Morihei Ueshiba est fréquemment surnommé O Senseï,  littéralement «grand professeur» par les pratiquants, en raison de la maîtrise qu'il avait des arts martiaux.

 

Il y a plusieurs styles d'AÏKIDO aujourd'hui, comme il y a plusieurs formes de corps et d'esprits....

 

La forme la plus répandue de l'AÏKIDO doit beaucoup à Kisshomaru Ueshiba, le premier "DOSHU", référent mondial pour la pratique, et fils du créateur. En effet, l'AÏKIDO était essentiellement enseigné sous la forme d'une expérience initiatique. Cette manière d'enseigner, typique des écoles traditionnelles "RYU", était peu adaptée à la mentalité moderne et à la volonté de diffusion internationale. Kisshomaru fit donc un grand travail de «verbalisation», en mettant en place une nomenclature des techniques et en mettant en avant la transmission verbale en plus de la démonstration par l'exemple.

Moriteru UESHIBA, petit fils du fondateur, est l'actuel "Doshu" ou "Maître de la voie". Il continue, avec l'aide des grands maîtres à travers le monde, de développer l'AÏKIDO, 


17/01/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres